Menu Fermer

Dieu ne se trouve pas dans l’agitation

Dieu - En ce temps de Noël, cette belle méditation du Professeur Plinio Corrêa de Oliveira est plus que jamais d’actualité.

Il fait nuit. On devine le silence absolu qui habite l’obscurité, que cette photographie ancienne et usée a su capter. Dans une telle atmosphère, l’âme se sent invitée à la réflexion. Toutes les circonstances, petites ou grandes, agréables, ennuyeuses ou même douloureuses, de la vie quotidienne disparaissent. Seul avec lui-même, l’homme peut transcender tout cela et pénétrer dans la région intérieure du recueillement, de la réflexion et de l’étude.

À lire aussi:

C’est un bonheur austère et tranquille. En un mot, c’est un vrai bonheur.

Dans notre photographie, ce bonheur est ressenti de manière très nette.

Trois lumières y sont allumées. La moins importante est celle qui mérite le nom de lumière : c’est celle de la bougie. Son reflet sur le livre est la deuxième note claire de l’image. On a l’impression que la pensée contenue dans le texte devient lumineuse. Et la lumière de la bougie et le reflet sur le livre illuminent le visage, faisant ressortir la lumière la plus vraie, celle de l’âme attentive et subtile qui lit.

Regardez ce visage plongé dans la lecture : il est serein, absorbé, heureux.

Comme nous le disions, c’est le bonheur de l’isolement, du recueillement, le bonheur de penser…

* * *

Nos aînés étaient avides de ce bonheur. Mais ceux qui l’apprécient sont de plus en plus rares aujourd’hui.

Au contraire, le nombre de ceux qui ne prennent plaisir qu’au bruit, à l’agitation, aux sensations excitantes, augmente.

Quelque part en Amérique, des supporters viennent d’apprendre la victoire de leur champion. Européens, Africains, Asiatiques, tous ont aujourd’hui une tendance généralisée à croire que le bonheur, c’est cela…

* * *

Pour ceux qui savent ce qu’est le plaisir du recueillement, un précieux préalable à la sanctification est établi. Saint Bernard disait : « Ô bienheureuse solitude, ô unique béatitude ».

Mais pour ceux qui vivent dans une agitation perpétuelle, ceux qui ne savent ni ne veulent vivre en dehors d’elle, combien de bruits étouffent la voix de la grâce….

Non in commotione Dominus (cf. 1 Rois 19, 11) – « Dieu ne se trouve pas dans l’agitation ».

Source : https://www.tesorosdelafe.com/articulo-661-dios-no-se-encuentra-en-la-agitacion

Image par Arturo Añez de Pixabay

Nos vidéos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *