Menu Fermer

TROISIÈME DIMANCHE DE L’AVENT

“Ils entreront dans Sion en chantant ; une joie éternelle couronnera leur tête. L'allégresse et la joie les envahiront, la tristesse et les soupirs s'éloigneront.” Isaïe 35, 10

Avec le troisième dimanche de l'Avent, nous sommes presque arrivés au terme de cette période de préparation. Nous remarquons tout de suite une nette différence dans nos célébrations extérieures : les couleurs sont passées du violet au rose. Les vêtements des prêtres et la troisième bougie de chaque couronne de l'Avent sont désormais roses.

Pourquoi le rose et quel est le rapport avec Gaudete ?

La couleur rose est depuis longtemps associée à la joie et à la fête. La joie est symbolisée par l'allumage de la bougie rose, qui nous rappelle la joie que le monde a ressentie à la naissance du Sauveur du monde.

Cette bougie est également appelée "bougie des bergers", car nous imaginons collectivement la joie incroyable qu'ont dû ressentir ces humbles paysans lorsque les anges leur ont annoncé le "Gloria in Excelsius Deo".

Il convient donc, au milieu de la prière et de la pénitence, de se réjouir en voyant approcher le but de ce temps liturgique : "Le Seigneur est proche".

À lire aussi:

"Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur, je le répète, réjouissez-vous. Que votre modestie soit connue de tous. Le Seigneur est proche.” Philippiens 4, 4-5

Il s'agit d'une citation de l’épître aux Philippiens 4,4-5, et en latin, le premier mot de l'antienne est gaudete (latin, "se réjouir"). Comme le premier mot de cette antienne d'entrée est "Gaudete", le troisième dimanche de l'Avent est traditionnellement connu sous le nom de "dimanche de Gaudete".

Il ne reste plus qu'un dimanche avant Noël, et nos préparatifs, spirituels et temporels, prennent une tournure plus impatiente et plus urgente. Les vêtements roses et une bougie rose pour la couronne de l'Avent contribuent à accentuer ce sentiment. Il n'est pas surprenant que les verbes "chanter" et "se réjouir" reviennent sans cesse dans l'Écriture Sainte de ce dimanche.

Le Dieu qui donne de la joie à ma jeunesse

(AD DEUM QUI LAETIFICAT JUVENTUTEM MEAM)

Personne ne se réjouit autant que les enfants. C'est donc le bon moment pour tourner leur attention vers le plus grand des cadeaux de Noël, Jésus.

Que vous ayez vous-même des enfants ou des petits-enfants, des nièces ou des neveux, ou que vous puissiez animer un groupe d'enfants dans votre église ou votre bibliothèque locale, l'Avent est le moment idéal pour ramener leur attention sur la véritable raison d'être de cette période de l’année.

La simple lecture d'un récit bien illustré de la naissance du Christ dans un lieu public peut être une véritable proclamation de votre foi. Ajoutez à cela le chant des hymnes de l'Avent qui utilisent les noms de Jésus et de Marie et vous obtenez une véritable contre-révolution culturelle !

Voici quelques suggestions :

*Emmenez les enfants à l'extérieur pour décorer votre pelouse et votre maison en mettant l'accent sur la Nativité.

*Veillez à donner l'exemple en souhaitant TOUJOURS un "Joyeux Noël" aux autres. Faisons en sorte que les "Joyeuses fêtes" ne soient rien de plus qu'une mode passagère.

*Utilisez des cartes de Noël appropriées sur le thème de la Nativité.

Quelques réflexions finales

Saint Paul a exhorté les Philippiens à être joyeux parce que "le Seigneur est proche". La présence même de Dieu devrait être au centre de nos préoccupations, car elle nous aiderait à faire face aux autres choses qui doivent changer dans nos vies personnelles et dans le monde.

Qu'est-ce qui nous apporterait de la joie aujourd'hui ? La fin de l'avortement ? Certainement ! La conversion de nos foyers et de nos communautés ? Un nouvel esprit de dévotion et de solennité dans la liturgie ? Certainement. En vérité, la plus grande joie de notre époque serait que notre Sainte Mère devienne vraiment la Reine de tous les cœurs, l'accomplissement de la promesse de Notre-Dame de Fatima : "Enfin, mon Cœur Immaculé triomphera."

Participons avec une joie confiante à cette promesse, en particulier en ce dimanche de Gaudete, sachant que, de même que la promesse de Dieu d'un Sauveur s'est accomplie il y a deux millénaires, de même le Règne de Marie se réalisera !

Prière pour l'allumage de la troisième bougie de l'Avent

Avant d'allumer la bougie, priez--

Ô Dieu, dans la joie, nous nous souvenons de la promesse de ton Fils.

Comme la lumière de cette bougie, que la bénédiction du Christ vienne sur nous, éclairant notre chemin et nous guidant par sa vérité.

Que le Christ, notre Sauveur, apporte la vie dans les ténèbres de notre monde, et à nous qui attendons sa venue. Nous le demandons par le Christ, notre Seigneur. Amen

Ajoutez l'invocation suivante :

TROISIÈME SEMAINE :

Ô Clé de David, Jésus-Christ,

Les portes du ciel s'ouvrent à ton commandement,

Viens et libère ton peuple.

Nos vidéos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *