Menu Fermer

L’enfance de la Sainte Vierge

Lecture proposée pour le 3 mai

Document admirable, excellent et profitable que celui-ci, lequel je ne peux garder secret à cause de sa grande utilité. Le Sauveur, s’étant revêtu de notre chair, ne voulut point se départir des lois de l’enfance. Il grandissait et faisait toutes ses petites actions comme les autres enfants, comme s’il ne pouvait pas faire autrement.

De plus, la Sainte Vierge et Notre Seigneur, son glorieux Fils, ayant eu l’usage de la raison dès le sein de leurs mères, furent par conséquent doués de beaucoup de science. Néanmoins, ils la cachèrent sous les lois d’un profond silence ; car, pouvant parler en naissant, ils ne voulurent pas le faire, mais se contraignirent à ne parler qu’au moment voulu. Et nous autres qui à peine avons l’usage de la raison à l’âge de quarante ans, tellement nous sommes irraisonnables, nous prétendons faire les intelligents et parler avant que de savoir bégayer. Et à force de vouloir montrer que nous sommes savants et sages, nous ne pouvons cacher notre folie. Chose admirable, qu’étant si assurés que nous ne saurions discourir beaucoup sans tomber et faire de fautes, nous soyons néanmoins toujours avides et prompts à le faire, voire même de ce que nous ignorons ! Et puis nous trouvons étrange que dans les couvents, il y ait des heures où le silence soit imposé et que l’on ne puisse point parler.

C’est un acte de simplicité admirable, que celui de cette glorieuse Pouponne, qui ne cesse de s’entretenir avec la divine Majesté. Elle s’abstint de parler jusqu’à son temps ; et encore alors ne le faisait-elle que comme les autres enfants de son âge, quoiqu’elle parlât toujours fort à propos. Elle demeura comme un doux agnelet sur les flancs de Sainte Anne, l’espace de trois ans, après lesquels elle fut sevrée et amenée au Temple pour y être offerte comme Samuel, qui y fut conduit par sa mère et dédié au Seigneur au même âge.

S. François de Sales, Sermon pour la fête de la Présentation, T. IX, p. 126.


Une pieuse histoire racontée par
S. Alphonse de Liguori

Un ermite du mont Olivier avait, dans sa cellule, une pieuse image de Marie devant laquelle il faisait beaucoup de prières. Le démon, ne pouvant supporter une si grande dévotion à la Sainte Vierge, le tourmentait continuellement par des tentations, en sorte que le pauvre vieil ermite, ne voyant pas que toutes ses oraisons et ses mortifications arrivaient à l’en délivrer, dit un jour à l’esprit malin : « Eh ! Que t’ai-je fait pour que tu ne me laisses pas vivre en paix ? » Alors un démon lui apparut et lui dit : « Tu me donnes bien plus de tourments que je ne t’en donne. Jure-moi de garder le secret, et je te dirai ce que tu dois cesser de faire, pour que je ne vienne plus t’importuner. » L’ermite en fit le serment et le démon lui dit alors : « Je veux que tu cesses de te tourner vers cette image que tu as dans ta cellule. » L’ermite, troublé, alla consulter l’abbé Théodore, qui lui dit qu'il n'était pas lié par ce serment, et qu’il se gardât bien de manquer à se recommander à Marie, comme il le faisait auparavant. L’ermite obéit, et le démon s’est vu moqué et vaincu.

S. Liguori, T. 6, p. 433


Citation du Padre Pio

« Régénérés par le baptême, correspondons à la grâce de notre vocation, imitons l’Immaculée, car elle est notre Mère. Sans répit, efforçons-nous de mieux connaître, servir et aimer Dieu. »

Oui, je veux soutenir les actions de la Fédération Pro Europa Christiana

La Fédération Pro Europa Christiana agit depuis plus de dix ans pour encourager les Français à la pratique de la Foi catholique et pour rappeler des vérités oubliées de notre culture chrétienne. Des publications, des articles, des vidéos en ligne, des objets de piété sont distribués gratuitement. Des nombreux courriers attestent la portée de cet apostolat, le bien réalisé pour d’innombrables âmes, et je dois reconnaître que cela n’aurait pas été réalisable sans votre participation.

Aujourd’hui, ne voulez-vous pas apporter une aide financière afin que de nombreuses personnes puissent se sentir spirituellement accompagnées, les encourager à approfondir leur culture chrétienne et les inviter à renouer avec la pratique religieuse ? Votre don est le moyen qui permettra à notre apostolat de continuer et de ramener les cœurs des Français au Sacré Cœur.

Sources – Textes de S. François de Sales et S. Alphonse de Liguori : « Mois de Marie de S. François de Sales – Pages choisies du saint docteur », par l’abbé R. de Thomas de Saint-Laurent. S’agissant d’une traduction ancienne, certaines formulations ont été retouchées pour faciliter sa compréhension par les jeunes générations.

Découvrez aussi:

8 Comments

  1. Jeanne

    Notre dame du bon conseil prier pour nous, afin d’être des meilleurs artisans de paix et Amour pour notre prochain merci maman Marie AMEN 🙏🏿

  2. Sainte-Catherine Adrienne

    Merci pour ,cet enseignement sur l’enfance de Notre Seigneur et de la Vierge Marie sa Mère et Notre Mère chérie.

  3. STIEVENART

    Découvrir la vie de Marie, Vierge Immaculée, est un rayon de Lumière dans notre vie si terne. Que Marie nous prenne par la main et nous enseigne à aimer Dieu Père Fils et Saint Esprit.

  4. MEYAPIN Aline

    Maman Marie prie pour nous pauvre pécheurs envoie la paix sur notre pays la France et les autres mers Amen.

  5. Collet marie joelle

    Merci maman marie pour ton oui prends nous tous par la main et conduire nous vers notre seigneur jésus christ ton fils bien aimé je t aime vierge marie

  6. OLIVRY

    Merci Maman Marie prie pour nous pauvre pêcheur envoi la paix sur notre pays la France et sur tous les autres aussi Amen

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *