Menu Fermer

La prière de Marie aux noces de Cana

Lecture proposée pour le 16 mai

La Sainte Vierge n’eut pas besoin de faire un long discours à son Fils, pour Lui représenter la nécessité de ces noces. Aussi, comme très avisée et savante en la manière de prier, Elle usa de la plus courte mais de la plus haute et excellente façon qui soit et puisse être en disant simplement : « Mon Fils et mon Seigneur, ils n’ont point de vin. » Vous êtes, voulait dire cette Sainte Vierge, si doux et si charitable, vous avez un cœur si clément et plein de pitié. Condescendez donc, s’il vous plaît, et faites ce que je vous demande pour ces pauvres gens. — Prière certes très excellente, en laquelle cette Sainte Dame parle à Notre Seigneur avec la plus grande révérence et humilité qui se puisse imaginer. Car Elle va vers son Fils, non pas avec assurance, ou avec des paroles pleines de présomption, comme le font certaines personnes indiscrètes et inconsidérées. Mais avec une humilité très profonde Elle Lui représente la nécessité de ces noces, assurée entièrement qu’Il y pourvoira.

C’est donc une bien bonne prière que de se contenter de représenter ses nécessités à Notre Seigneur, de les mettre devant les yeux de Sa bonté et de Le laisser faire, avec l’assurance qu’Il nous exaucera selon nos besoins. Et en Lui disant à l’exemple de la Vierge, quand on se trouve aride, désolé et déconforté : « Seigneur, me voici, pauvre fille que je suis, désolée, affligée, pleine de sécheresses et aridités. Me voici, Seigneur, pauvre homme que je suis, le plus pauvre de tous les hommes et rempli de péchés. Mais que demandez-vous ? Hé, ce que je demande ? Vous savez bien de quoi j’ai besoin. Il me suffit de Vous faire voir ce que je suis, c’est à Vous de pourvoir à mes misères et nécessités selon ce qu’il Vous plaira. »

 St François de Sales - Sermon pour le deuxième dimanche après l’Épiphanie, T. X, p. 9.


Une pieuse histoire racontée par
S. Alphonse de Liguori

Dans les Indes, un infidèle se voyant à l’article de la mort, abandonné de tout le monde et ayant entendu les catholiques faire de très grands éloges de la puissance de Marie, eut recours à Elle.

La Vierge lui apparut et lui dit : « Je suis celle que tu invoques ; va et fais-toi chrétien. » A l’instant, il se sentit guéri et se fit baptiser. Plusieurs infidèles furent convertis par ce miracle.

St Liguori, T. 6, p. 449.


Citation du Padre Pio

« Cette chère petite Maman qui continue à m’accorder avec empressement ses soins maternels, surtout pendant ce mois [de mai]. Ses soins envers moi sont presque trop recherchés... Qu’ai-je fait pour mériter tant de délicatesse ? Ma conduite n’a-t-elle pas été un déni continuel non seulement de son fils, mais aussi du nom de chrétien ? Et pourtant, dans sa grande miséricorde, sagesse et bonté, cette très tendre Mère a voulu me punir d’une façon extraordinaire en versant en mon cœur des grâces si nombreuses que lorsque je suis en sa présence et en celle de Jésus, je suis obligé de m’exclamer : « Où suis-je ? Qui est à proximité de moi ? » Je me sens tout entier brûler sans feu ; je me sens étroitement lié au Fils par cette Mère. »

Oui, je veux soutenir les actions de la Fédération Pro Europa Christiana

La Fédération Pro Europa Christiana agit depuis plus de dix ans pour encourager les Français à la pratique de la Foi catholique et pour rappeler des vérités oubliées de notre culture chrétienne. Des publications, des articles, des vidéos en ligne, des objets de piété sont distribués gratuitement. Des nombreux courriers attestent la portée de cet apostolat, le bien réalisé pour d’innombrables âmes, et je dois reconnaître que cela n’aurait pas été réalisable sans votre participation.

Aujourd’hui, ne voulez-vous pas apporter une aide financière afin que de nombreuses personnes puissent se sentir spirituellement accompagnées, les encourager à approfondir leur culture chrétienne et les inviter à renouer avec la pratique religieuse ? Votre don est le moyen qui permettra à notre apostolat de continuer et de ramener les cœurs des Français au Sacré Cœur.

Sources – Textes de St François de Sales et St Alphonse de Liguori : « Mois de Marie de St François de Sales – Pages choisies du saint docteur », par l’abbé R. de Thomas de Saint-Laurent. S’agissant d’une édition ancienne, certaines formulations ont été retouchées pour faciliter sa compréhension par les jeunes générations. Texte du Padre Pio : « Paroles de Lumière – Florilège de la correspondance », Éditions Salvator, nr. 241.

Découvrez aussi:

3 Comments

  1. BANET

    La vierge Marie nous fait comprende que l’ on doit toujours rester simple et respecter notre prochain. Je dois con tinuer a prier afín d’ etre proteger malgre mes peches.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *