Menu Fermer

Il faut prier la Sainte Vierge

Lecture proposée pour le 28 mai

Puisque Notre Dame a tant de crédit, il faut nous adresser à elle pour qu’elle représente nos besoins à son Fils. Il faut l’inviter à notre festin, d’autant plus que là où est le Fils et la Mère, le vin ne manque point ; car elle dira infailliblement : Mon Seigneur, cette fille mienne n’a point de vin.

Mais, mes chères âmes, quel vin demandez-vous ? Ô certes, pas d’autre que celui des consolations : c’est celui que vous voulons et pas un autre. Je vous ferai entendre ceci par un exemple familier. Voilà une bonne femme qui a un fils malade. Ô Dieu, il faut employer le Ciel et la terre, car cet enfant est unique ; c’est en lui que j’ai mis toute mon espérance. Et quand les remèdes humains n’y peuvent plus rien, on recourt aux vœux qu’on fait aux Saints. Mais, ma chère fille, pourquoi demandez-vous tant la santé de ce fils ? Quand il se portera bien, qu’en ferez-vous ? Je le lui mettrai sur l’autel de mon cœur et je l’encenserai. Or voyez-vous, si la Vierge avait demandé du vin pour que ceux qui étaient aux noces s’enivrent, sans doute Notre Seigneur n’aurait pas opéré cette transformation de l’eau en vin.

Si nous voulons que Notre Dame demande à son Fils qu’Il change l’eau de notre tiédeur en vin de son amour, il nous faut faire tout ce qu’Il nous dira : c’est ici un bon point. Les serviteurs de Cana furent grandement prompts à accomplir tout ce qu’Il commanda, ainsi que notre divine Maîtresse leur avait conseillé. Faisons bien ce que le Sauveur nous dira, remplissons bien nos cœurs d’eau de pénitence, et l’on changera cette eau tiède en vin de fervent amour.

 St François de Sales - Sermon pour le 2e dimanche après l’Epiphanie, T. X, p. 16 et 17.


Une pieuse histoire racontée par
S. Alphonse de Liguori

Une dame noble qui avait un fils unique, fut avertie un jour que son fils venait d’être tué, et que le meurtrier s’était par hasard réfugié dans son propre palais. Considérant alors que Marie avait pardonné à ceux qui crucifièrent son Fils, elle voulut aussi elle-même pardonner au coupable par amour de Marie, mère des douleurs. Et non seulement elle lui pardonna, mais elle lui donna un cheval, de l’argent et des habits, afin qu’il puisse s’enfuir. Ensuite son fils lui apparut et lui dit qu’il était sauvé et qu’en considération de la généreuse conduite de la mère envers son ennemi, la Mère de Dieu l’avait délivré du Purgatoire, où sans cela il aurait souffert pendant longtemps, et que maintenant, il s’en allait au paradis.

S. Liguori, T. 6, p. 469.


Citation du Padre Pio

« Que la Sainte Vierge nous obtienne l’amour à la croix, aux souffrances, aux douleurs. Elle qui, la première, a pratiqué l’Évangile en toute sa perfection, en toute sa sévérité, dès le début, qu’elle nous donne l’élan et nous obtienne, à nous aussi, de la suivre de près. Efforçons-nous de rester toujours auprès de cette Mère bénie, de marcher avec elle sur la voie qui, seule, conduit à la vie. »

Oui, je veux soutenir les actions de la Fédération Pro Europa Christiana

La Fédération Pro Europa Christiana agit depuis plus de dix ans pour encourager les Français à la pratique de la Foi catholique et pour rappeler des vérités oubliées de notre culture chrétienne. Des publications, des articles, des vidéos en ligne, des objets de piété sont distribués gratuitement. Des nombreux courriers attestent la portée de cet apostolat, le bien réalisé pour d’innombrables âmes, et je dois reconnaître que cela n’aurait pas été réalisable sans votre participation.

Aujourd’hui, ne voulez-vous pas apporter une aide financière afin que de nombreuses personnes puissent se sentir spirituellement accompagnées, les encourager à approfondir leur culture chrétienne et les inviter à renouer avec la pratique religieuse ? Votre don est le moyen qui permettra à notre apostolat de continuer et de ramener les cœurs des Français au Sacré Cœur.

Sources – Textes de S. François de Sales et S. Alphonse de Liguori : « Mois de Marie de S. François de Sales – Pages choisies du saint docteur », par l’abbé R. de Thomas de Saint-Laurent. S’agissant d’une édition ancienne, certaines formulations ont été retouchées pour faciliter sa compréhension par les jeunes générations. Texte du Padre Pio : « Bonne journée à tous », Editions Padre Pio da Pietrelcina, p. 89, 17 mai, (Recueil I, p. 602).

Découvrez aussi:

3 Comments

  1. Banet

    J’ essaye chaque jour de pardonner les offenses que certaines personnes ont fait sans se poser de questions. Je prie la Sainte Vierge Marie de me donner cette force par les prieres.

  2. Lebrun

    Moi j’ai compris enfin comment faire du bien à ceux qui nous offensent . Je demande au nom du sacré cœur de notre Seigneur Jésus Christ ainsi que le coeur immaculé de la Sainte Vierge Marie avec l’intercession du Saint Padré Pio ,d’intervenir avec toutes les Grâces Célestes au sein de notre service pour nos collègues afin de contribuer à une harmonie et le bien-être d’apporter une paix là où il y a des discordes etc… certe c’est dur , mais sa fonctionne , il faut trouver la prière du jour ,car chaque jour a sont lot de prières suivant avec les collègues qu’on a et avec lesquels qu’on travaille et toc. Je remets tout entre leurs mains,et dans ma poche j’ai mon trousseau de clé avec comme porte clé un petit chapelet d’une dizaine que je sert dans ma poche pour leurs transmettre ce dons nous avons besoin à ce jour… voilà ainsi soit il. Faut pas ce compliqué la vie faite leurs confiances. Merci pour tout.

  3. DONNADIEU

    Merci infiniment pour cet accompagnement de chaque jour qui nous aide dans notre foi très éprouvée en ces temps difficiles. Que Dieu vous bénisse ainsi que tous les membres du Padre Pio. 🙏

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *