Menu Fermer

Comment nous devons prier Marie

Lecture proposée pour le 29 mai

Il n’y a point de doute que nous ne puissions demander à Dieu, par l’intercession de Notre Dame, non seulement les biens spirituels, tels que les vertus, mais aussi les temporels. Il est vrai pourtant qu’à une telle et si grande Vierge il ne faut pas aller demander des bagatelles, comme quelques-uns le font : par exemple, pour être plus riche, plus belle, et semblables niaiseries. Car de même que ce serait une incivilité de se servir de l’entremise d’un grand prince pour obtenir du roi ou de l’empereur quelque chose de vil prix, de même ce serait une incivilité dans la vie spirituelle de se servir de l’entremise de notre glorieuse Reine pour des choses basses et passagères.

De plus, il faut toujours traiter des choses saintes, des Saints et de la Vierge, avec un profond honneur et respect. Certes, quand nous parlons d’eux, nos cœurs doivent être prosternés par terre, car il y a une si grande distance entre nous et ces Esprits célestes qu’on ne peut l’imaginer ; et néanmoins un si grand rapport, que de même que la terre ne peut rien produire sans les influences du ciel, de même nous ne pouvons rien par nous-mêmes si nous ne sommes assistés des saints. Mais il faut nous prévaloir de leur assistance en des choses qui nous servent pour l’éternité, les priant de nous obtenir la grâce de Dieu, les vertus, employant pour ces sujets et autres semblables le crédit qu’ils ont auprès de notre cher Sauveur et Maître, et non point afin d’obtenir par leur intercession la beauté, les richesses et de telles bagatelles. Voilà donc comment nous recevons le Saint Esprit par l’entremise des Saints et de la Vierge.

St François de Sales, Sermon pour la fête de la Visitation, T. X, p. 73.


Une pieuse histoire racontée par
S. Alphonse de Liguori

Le P. Joachim Piccolomini, connu par sa grande dévotion à Marie, avait coutume dès sa plus tendre enfance de visiter trois fois par jour une statue de Marie, Mère de douleurs, qui se trouvait dans une église. Le samedi, en son honneur, il ne prenait aucune nourriture. De plus, il se levait au milieu de la nuit pour méditer sur ses douleurs. Mais voyons comment Marie l’en récompensa. Premièrement, elle lui apparut dans sa jeunesse et lui dit d’entrer dans l’ordre des religieux qui portent le nom de ses serviteurs, ce qu’il fit.

Ensuite vers les dernières années de sa vie, elle lui apparut de nouveau avec deux couronnes en mai : l’une de rubis en récompense de la compassion qu’il avait toujours entretenue pour ses douleurs ; l’autre de perles, pour lui avoir consacré son corps par la chasteté. Enfin à l’article de la mort, elle lui apparut de nouveau. Alors le bienheureux lui demanda la grâce de mourir le même jour que Jésus-Christ était mort. La Sainte Vierge le consola en lui disant : « Eh bien, préparez-vous. Car demain vendredi vous mourrez subitement, comme vous le désirez. Demain vous serez au paradis. » C’est ce qui arriva. Car, alors qu’on chantait dans l’église la Passion selon saint Jean ; à ces paroles : « Débout au pied de la croix, se tenait la mère de Jésus », il se trouva réduit à l’agonie ; et à ces mots : « Puis, inclinant la tête, il rendit l’esprit », le bienheureux rendit lui aussi son âme à Dieu. Au même moment, l'église fut remplie d’une éclatante lumière et d’une odeur suave.

S. Liguori, T. 6, p. 472.


Citation du Padre Pio

« Que Marie transforme en joie toutes les souffrances de ta vie. »

Oui, je veux soutenir les actions de la Fédération Pro Europa Christiana

La Fédération Pro Europa Christiana agit depuis plus de dix ans pour encourager les Français à la pratique de la Foi catholique et pour rappeler des vérités oubliées de notre culture chrétienne. Des publications, des articles, des vidéos en ligne, des objets de piété sont distribués gratuitement. Des nombreux courriers attestent la portée de cet apostolat, le bien réalisé pour d’innombrables âmes, et je dois reconnaître que cela n’aurait pas été réalisable sans votre participation.

Aujourd’hui, ne voulez-vous pas apporter une aide financière afin que de nombreuses personnes puissent se sentir spirituellement accompagnées, les encourager à approfondir leur culture chrétienne et les inviter à renouer avec la pratique religieuse ? Votre don est le moyen qui permettra à notre apostolat de continuer et de ramener les cœurs des Français au Sacré Cœur.

Sources – Textes de S. François de Sales et S. Alphonse de Liguori : « Mois de Marie de S. François de Sales – Pages choisies du saint docteur », par l’abbé R. de Thomas de Saint-Laurent. S’agissant d’une édition ancienne, certaines formulations ont été retouchées pour faciliter sa compréhension par les jeunes générations. Texte du Padre Pio : « Bonne journée à tous », Editions Padre Pio da Pietrelcina, p. 85, 9 mai, (CG, p. 24).

Découvrez aussi:

1 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *