Menu Fermer

Le pape François souhaite que l’enfer soit vide

Par Luiz Sérgio Solimeo

"Souviens-toi de ta fin, et tu ne pécheras jamais.” Ce bon conseil de l'Écriture Sainte (Ecclesiaste 7,36) est particulièrement pertinent aujourd'hui avec la perte de l'amour de Dieu et du sens du péché.

Malheureusement, l'une des causes de cette perte est que les fidèles n'entendent plus que rarement parler en chaire de la fin dernière. L'enseignement de l'Église appelle celle-ci les Quatre Dernières Choses : la mort, le jugement, le ciel et l'enfer. La notion d'enfer est particulièrement passée sous silence. Par conséquent, la crainte de Dieu s'est également perdue. Cependant, le Livre des Proverbes enseigne : "La crainte du Seigneur est le commencement de la sagesse" (9:10-12).

Le thème de l'enfer a récemment fait surface après le scandale provoqué par le document papal Fiducia Supplicans, qui permet de bénir les relations adultères et homosexuelles. Beaucoup ont été choqués de voir le pape François - qui avait auparavant présenté le traître et suicidaire Judas1 comme un exemple de la miséricorde de Dieu - laisser entendre que l'enfer n'existe pas ou qu'il est vide.

À lire aussi:

"J'aime penser que l'enfer est vide”

Le pape François a fait ces commentaires sur l'enfer lors d'une longue interview (plus de 50 minutes) le 14 janvier dans l'émission télévisée populaire "Che Tempo Che Fa" ("Comment est le temps") sur la chaîne italienne Nove. À un moment donné, "on a demandé au pape François comment il imaginait l'enfer s'il croyait vraiment que Dieu pardonnait à tous ceux qui le lui demandaient". Le pontife argentin a commencé sa réponse sur un ton quelque peu dubitatif : "Il est difficile de l'imaginer". Il poursuit : "Ce que je dirais n'est pas un dogme de foi, mais ma pensée personnelle : j'aime penser que l'enfer est vide, j'espère qu'il l'est." 2

Dire que l'on "espère" que l'enfer est vide revient pratiquement à nier son existence, car il ne servirait à rien que Dieu crée un lieu de tourment pour punir les pécheurs impénitents et le laisse ensuite éternellement "vide". Il aurait fait quelque chose d'inutile, ce qui est absurde. Si Dieu faisait quelque chose d'inutile, Il ne serait pas sage et ne serait pas la Sagesse elle-même.

De même, "espérer" que l'enfer est vide, c'est espérer qu'un pécheur impénitent qui offense Dieu restera impuni. Cela va à l'encontre de la justice de Dieu. De même que Dieu récompense par le Ciel les bons qui suivent Sa Loi, Il punit par l'enfer les méchants impénitents qui meurent en ennemis.

Dans l'Ancien comme dans le Nouveau Testament, les Saintes Écritures sont remplies de références à l'enfer, où vont les pécheurs impénitents, et au fait qu'il est éternel.3 Le Magistère de l'Église, les papes et les conciles ont toujours enseigné l'existence de l'enfer en tant que châtiment éternel. 4

Notre-Seigneur a enseigné que l'enfer existe

D'autre part, Notre-Seigneur a enseigné clairement et définitivement l'existence de l'enfer en tant que châtiment éternel. Prétendre qu'il est difficile d'imaginer l'existence de l'enfer revient au minimum à mettre en doute une vérité de la Foi.

Les références bibliques sont accablantes.

"Eloignez-vous de moi, maudits, pour aller dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et ses anges. (Matthieu 25,41)

"À la fin du monde, le Fils de l'homme enverra ses anges, qui rassembleront hors de son royaume tous les scandales et tous ceux qui commettent l'iniquité. Ils les jetteront dans la fournaise du feu, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. (Matthieu 13,41-42)

"Il vaut mieux que tu n'aies qu'un œil pour entrer dans le royaume de Dieu, plutôt que d'avoir deux yeux pour être jeté dans la géhenne de feu : là où le ver ne meurt pas et où le feu ne s'éteint pas." (Marc 9, 46-47)

Négations multiples de l'existence de l'enfer

Ce n'est pas la première fois que le pape François nie la réalité de l'enfer telle qu'elle est enseignée par l'Église. En 2015, son ami proche et confident, le journaliste athée Eugenio Scalfari, a écrit dans son journal La Repubblica que, lors d'une conversation personnelle avec le pape, celui-ci avait nié l'existence de l'enfer et l'immortalité de l'âme.5 Le Vatican a publié une déclaration indiquant que les mots transcrits dans l'article n'étaient pas textuels, mais n'a pas nié que le journaliste avait rencontré le pape François ou que le pape François avait dit ce que Scalfari affirmait. Plus important encore, les discussions entre le pape et le journaliste se sont poursuivies, malgré d'autres déclarations de ce dernier attribuées au premier, qui ont provoqué d'autres scandales.

Le 29 mars 2018, Scalfari a de nouveau écrit dans son journal que le pape François avait répété presque dans les mêmes termes ce qu'il avait dit sur l'enfer des années plus tôt. À la question du journaliste sur l'endroit où les méchants étaient punis, le pape François a répondu :

"Ils ne sont pas punis, ceux qui se repentent obtiennent le pardon de Dieu et entrent dans le rang des âmes qui Le contemplent, mais ceux qui ne se repentent pas et ne peuvent donc pas être pardonnés disparaissent. Il n'y a pas d'enfer, il y a la disparition des âmes pécheresses. "6

Cette déclaration a provoqué un nouveau scandale car le pape François a nié deux vérités de Foi : l'existence de l'enfer et l'immortalité de l'âme. 7 La théorie selon laquelle il n'y a pas d'enfer et que les âmes des méchants seront détruites provient du gnosticisme et de certaines branches du protestantisme. 8

Malgré le choc général et les demandes insistantes des journalistes, le service de presse du Vatican a mis neuf heures à publier un communiqué de presse répétant la même excuse que celle donnée en d'autres occasions : Scalfari n'a pas enregistré ses conversations avec le pape François, et les paroles qu'il attribue au pape ne sont pas textuelles.9 Néanmoins, les conversations du pape François avec Scalfari se sont poursuivies, tout comme ses affirmations....

Le 7 mars 2018, le journal Italia Oggi a publié un commentaire intitulé "Non è la prima volta che il Papa afferma che l'inferno non c'è" ["Ce n'est pas la première fois que le pape dit que l'enfer n'existe pas"]. "Ce n'est pas nouveau que le pape dise que...'L'enfer n'existe pas, les âmes impénitentes ne sont pas punies mais disparaissent’...Scalfari le lui avait attribué à trois reprises entre 2014 et 2017 sans recevoir de démenti." 10

À Fatima, la Vierge a montré l'enfer aux enfants

Le Pape semble ne pas s'être souvenu, en parlant de l'enfer, que la Mère de la Miséricorde elle-même, Notre-Dame, à Fatima, a montré l'enfer aux trois enfants bergers et leur a dit : "Vous avez vu l'enfer où vont les âmes des pauvres pécheurs".

Sœur Lucie raconte la vision dont elle a été témoin avec ses cousins, Francisco et Jacinta, le 13 juillet 1917 :

"Nous avons vu, pour ainsi dire, une grande mer de feu ; submergés dans ce feu, des démons et des âmes à forme humaine qui ressemblaient à des braises rouges, noires et bronzées qui flottaient dans le brasier, portées par les flammes qui en sortaient avec des nuages de fumée, tombant partout comme les gerbes d'étincelles des grands incendies - sans poids ni équilibre - au milieu de cris et de gémissements de douleur et de désespoir qui nous horrifiaient et nous faisaient frémir de peur.

Les démons se dressaient comme des animaux effrayants et inconnus, aux formes horribles et dégoûtantes, mais transparents comme des charbons noirs devenus ardents." 11

En ce temps de Carême, méditons sur les quatre dernières choses. Gardons à l'esprit notre fin dernière et la terrible possibilité de plonger en enfer pour toujours. En même temps, nourrissons l'espoir qu'avec l'aide de la Très Sainte Vierge Marie, nous irons vers le bonheur éternel du Ciel.

Notes de bas de page :

  1. Le pape François et son tableau obscène de Judas, par Luiz Sérgio Solimeo 22 avril 2021, https://www.tfp.org/pope-francis-and-his-obscene-judas-painting/ 3/1/24
  2. Cindy Wooden, "Pope Francis says he hopes hell is 'empty'", Catholic News Service, 15 janvier 2024, https://www.americ..amagazine.org/faith/2024/01/15/pope-francis-resign-interview-246936 1/30/24
  3. Voir Xavier Léon-Dufour, ed. Dictionary of Biblical Theology, Geoffrey Chapman, London-Dublin, 1973, s.v. Hell ; également, Hontheim, J. (1910). Hell. Dans l'Encyclopédie catholique. New York : Robert Appleton, Company. http://www.newadvent.org/cathen/07207a.htm, 2/6/24
  4. Cfr. Le symbole athanasien (D 40), le quatrième Concile de Latran (D 429), Innocent III (D 410), le Concile de Lyon (D 464), Benoît XII (D 531), le Concile de Florence (D 693). Le Père J. F. Sagués, dans son De novissimis, après les citations ci-dessus, affirme que l'existence de l'enfer est de l’ordre de la Foi définie, divine et catholique, implicitement en ce qui concerne la douleur de la perte, et explicitement en ce qui concerne la douleur des sens (D 531 ; Cf. 464, 693), dans Sacrae Theologiae Suma, Biblioteca de Autores Cristianos, Madrid, l956, IV, p. 872 [notre traduction].
  5. Eugenio Scalfari, "Quel che Francesco può dire all'Europa dei non credenti", 14 Marzo 2015, https://www.repubblica.it/politica/2015/03/15/news/quel_che_francesco_puo_dire_all_europa_dei_non_credenti-109542750/ 2/2/24.
  6. "IL N'Y A PAS D'ENFER" - nouvelle révélation de François à un journaliste athée juste pour le Vendredi saint, Rorate Coeli, 3/29/2018, https://rorate-caeli.blogspot.com/2018/03/there-is-no-hell-new-francis-revelation.html 1/30/24.
  7. Sur l'immortalité de l'âme, voir CONCILE DE LATRAN V 1512-1517, Bulle Apostolici Regiminis, Session VIII, Denzinger 738.
  8. Voir J. F. Sagués, De novissimis, cit. pp. 952-953.
  9. Riccardo Cascioli, Scalfari e il Papa, una farsa che deve finire, https://lanuovabq.it/it/scalfari-e-il-papa-una-farsa-che-deve-finire 1/30/24
  10. Gianfranco Morra, "Non è la prima volta che il Papa afferma che l'inferno non c'è", https://www.italiaoggi.it/news/non-e-la-prima-volta-che-il-papa-afferma-che-l-inferno-non-c-e-2259804
  11. Voir Luiz Sergio Solimeo, Fatima-A Message More Urgent than Ever (The American Society for the Defense of Tradition, Family and Propriety, 2020), pp. 44-45.

Source : www.tfp.org
Image par Günther Simmermacher de Pixabay

Découvrez aussi:

2 Comments

  1. aubry

    Non seulement la Vierge Marie a montré l’enfer aux 3 enfants le 13 juillet 1917, mais Elle a dit
    le 19 août 1917: « …… Car il y a beaucoup d’âmes qui vont en enfer, parce qu’il n’y a personne
    pour se sacrifier et prier pour elles ».

    Sans commentaires ….

  2. lessur

    Non seulement la Vierge Marie a montré l’enfer aux 3 enfants le 13 juillet 1917, mais Elle a dit
    le 19 août 1917: « …… Car il y a beaucoup d’âmes qui vont en enfer, parce qu’il n’y a personne
    pour se sacrifier et prier pour elles ».

    Sans commentaires ….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *